Le capital humain, moteur de croissance et composante clé du capital immatériel

Le capital humain, moteur de croissance et composante clé du capital immatériel


Le 30 04 2019











Le Capital Humain(CH) est sans aucun doute la source et l'ossature de toute croissance économique. C'est l'un des trois facteurs de production à l'essence de la création de richesses au niveau régional voir mondial. Les trois facteurs étant : le capital, le travail et les ressources; le capital humain est la donne transversale et commune aux autres. 

Le Capital Humain et sa qualité constituent et conditionnent les autres facteurs de production.

En effet, il impacte le capital financier;  que se soit en matière de Recherche-Développement, de main-d’œuvre conditionnant l'attractivité économique ou encore en matière de savoir faire et création de valeur ajoutée, le capital humain se maintient comme variable de la productivité du capital et de croissance des nations.


Le Capital Humain infuence fortement l'utilisation et la rationalisation des ressources. Cet élément primordial des échanges de marchandises et services, s'impose sur le niveau des innovations et de la culture.


Aussi, après avoir consacré la dernière décennie à l’investissement dans les infrastructures, les entreprises et les économies que ce soit d'Europe ou d’Afrique se focalisent sur le développement de leur capital humain via l’éducation et la formation (dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques) pour améliorer la compétitivité et l’intégration régionale.

Cette approche est certes logique mais elle est contrée par une réalité dominée par la poussée du chômage et des inégalités sociales et professionnelles. Elle est également accompagnée par une vague de remise en question des formations et des apprentissages transmis,; le Capital Humain manque de compétences non acquises et nécessite une remise en forme et un suivi.

Dans ce contexte, les entreprises tentent de développer des « alternatives » pour repenser les termes d’un nouveau contrat social. Elles aspirent à  appréhender le management du capital humain sous l’angle de la Responsabilité Sociale et cherchent non seulement à  de mettre en exergue la capitalisation et le transfert du savoir, mais surtout le renforcement de l’employabilité et le développement des compétences.

Pour être en mesure de réussir une croissance économique durable et réaliser un développement social et humain plus inclusif, les économies ambitionnent de renforcer leur capital immatériel et d'impulser ses compétences.



Dw/NCCSS






Publier un commentaire

0 Commentaires