Quelle filière choisir après le bac?

Quelle filière choisir après le bac?


emploioustage.com 03/07/2019


En préparation à la rentrée 2019, l'équipe emploioustage a tenu à livrer à ses chers abonnés, désireux de poursuivre leur formation après le Bac, quelques éléments qui conditionnent le choix de la filière et certaines nouvelles variables à prendre en compte et qui ont trait plus au comportement qu'au profil et aux informations collectées.
 


Quelle filière choisir après le bac?









  emploioustage.com /Quelle filière d'avenir choisir après le bac? 


Une fois le Bac en poche, les bacheliers aspirent à continuer pour une spécialité et une filière d'avenir dont le choix est décisif pour leur carrière. 

Cependant, le choix de ladite filière est, généralement, conditionné par de nombreuses variables: les notes obtenues, les orientations, les aspirations, le budgets et surtout la prise en compte des les filières qui sont demandées par les recruteurs et qui sont les secteurs créateurs d'emplois ou encore les métiers d’avenir.  

Aujourd'hui plus que jamais, un nouvel élément vient conditionner ce choix: c'est la capacité à gagner en polyvalence et en développement des "Soft Skills" appelées également compétences comportementales qui augmentent les chances de réussite dans un monde du travail en pleine mutation.

Aussi, comme première variable logique à prendre en compte dans le choix de sa filière d'étude:  voir qu'est ce qui est demandé sur le marché du travail afin de choisir une filière d’études Supérieures ou de Formation Professionnelle qui soient des plus demandées.Si on opte pour celles qui sont très demandées,  c'est pour mettre , une fois la formation achevée, toutes les chances d’employabilité auprès des recruteurs de son côté.

A cet égard, rappelons que des études réalisées ont annoncé qu'au niveau mondial, 85% des emplois de l'année 2030 n'existent pas encore. Autant se faire une brève idée des métiers et profils actuellement demandés.

En 2019, quelques métiers semblent avoir le vent en poulpe; il s'agit de ceux ayant trait aux spécialités émergentes notamment l’Environnement, le Développement Durable, la Biotechnologies, l'informatique, l'énergie(surtout les Énergies Renouvelables), certains services. et qui ont ouvert, à leur tour,  la porte à de nouveaux métiers relevant de la Désintermédiation, de la Cybersécurité, du E-Health, de la FinTech, du Développement de l’Intelligence Collective et Comportementale et des Biotechnologies.

Les formations techniques sont généralement en vogue même si elles demeurent trop techniques et qu'elle reflètent un état d’esprit opérationnel et cartésien.

Les formations pointues nécessitent de longs parcours mais restent très demandées. Elles concernent des secteurs d'industrie tels : l’automobile, l’aéronautique, l'électronique, l’électricité, les Énergies, L'Agriculture industrielle...

Les formations d’informatique et d’Offshoring (informaticiens et commerciaux) sont très prisées par les recruteurs même si ses profils évoluent de plus en plus vite. En effet, les branches digitales et des systèmes d’information embrassent tous les secteurs et activités. Ce sont les plus dynamiques de ces trois dernières années.

les formations professionnelles, dont les plus pratiques, sont de plus en plus sollicitées dans la mesure où on assiste à une vague de partenariat Instituts /entreprises ou organismes de l’enseignement supérieur et Offices et Universités voient le jour et se démultiplie.

Tous ces acteurs ayant pris conscience du fait que la priorité des cursus est d'initier les étudiant et les compétences en formation à une grande souplesse donnant lieu à une capacité d'adaptation aux mutations du monde du travail et des entreprises qui le composent; l’innovation étant continue et de plus en plus accélérée.

Il est devenu primordial que les compétences développent des Soft Skills qui les dotent d'outils comportementaux pour développer leur flexibilité lors de
l’apprentissage, dans les méthodes d’apprentissages ou même dans l'utilisation de ses derniers.

Le marché du travail étant de moins en moins constant. Il est de plus en plus marqué et impacté par les changements et améliorations des nouvelles technologies de l’information qui ont imposé une reconfiguration pour une réadaptation des métiers.

L’avenir est aux formations qui arrivent à fournir des mix réussis des Hard et Soft Skills.


Publier un commentaire

0 Commentaires